Des questions sur le Simracing ?

DES QUESTIONS ?

COMMENT POUVONS-NOUS VOUS AIDER ?

Avec cette FAQ (Foire Aux Questions) nous allons essayer d'apporter un maximum de réponses aux questions que vous vous posez sur le Simracing. Que ce soit à propos de sa pratique, du matériel utilisé, ou de notre intervention. Bien sûr on est à votre entière disposition si vous ne trouvez pas de réponses à vos questions.

C'EST QUOI LE SIMRACING ?

QUEL BUDGET PREVOIR ?

QUEL ACCOMPAGNEMENT ?

FAQS

Le Simracing et sa pratique

Le matériel de pilotage

L'environnement informatique

Commandes et suivis

C’est quoi le simracing?

Le Simracing est l'évolution des jeux vidéo qu'on appelait les "jeux de voitures". On parle aujourd'hui de simulation de sport-automobile, car on est clairement plus dans le domaine du jeux-vidéo. On est vraiment dans de la simulation. C’est une véritable discipline sportive virtuelle qui se pratique à la maison (sur Internet), seul ou en équipes, installé dans un simulateur de pilotage virtuel. On trouve presque tout en matière de circuits et voitures, toutes les disciplines de sports mécaniques sont présentes. On peut participer à des championnats, des courses d'endurance qui obéissent aux mêmes règlements que dans le réel.

Et comme en vrai ça demande de l'entraînement. Cet aspect simulation doit aussi exister dans le matériel. Volant, pédalier, levier de vitesse, frein à main... Tous les équipements a aujourd'hui un ressenti au plus proche du réel. Les simulateurs sont mis en mouvement (on parle de simulateur dynamique.) avec des vérins pour décupler les sensations. On peut donc ressentir les aspérités de la route, les accélérations, les freinages, les virages. Et pour accentuer encore un peu plus l'immersion, les casques de réalités virtuelles font de plus en plus partie de la pratique.

Simulation VS Réel

Le Simracing est-il si proche du réel que ça ? L’objectif est de réduire l'écart le plus possible mais le virtuel restera à jamais de la simulation. Mais bien installé dans un simulateur vous ressentirez la force du volant comme en vrai grâce à l'utilisation de moteurs puissants et coupleux. Le freinage demandera de la force et de la précision grâce aux capteurs de pression qui équipent les pédaliers. Et si votre simulateur est dynamique chaque changements de rapports sera ressentis, en virage les forces vous bousculeront, et les vibreurs et autres aspérités de la piste résonneront dans votre corps. Ce n’est pas le réel mais quand vous serez sur la ligne de départ la pression sera bien là et le feu vert vous propulsera dans une autre réalité. Et vos concurrents sont dans la même...

Mais le matériel ne fait pas tout car il faut encore que la réaction des voitures, l'adhérence, le feeling soient présents. Sur ce point on arrive aujourd'hui à des niveaux de réalisme époustouflant. Graphiquement c'est souvent splendide même si une belle qualité graphique n'est pas un gage de qualité de la simulation. Mais c'est surtout la physique des véhicules qui reproduit le plus fidèlement possible la réalité. Par exemple, en simulation, la température du pneu a aussi son importance, l'adhérence évolue, les casses mécaniques sont possibles... La simulation n'est pas en concurrence avec le réel mais elle offre une interprétation de la réalité plus que séduisante.

Quelle est la différence entre "jeu" et "simulation" ?

On met souvent en opposition les simulations et d'autres jeux typés "Arcade". On parle même de "Simcade" pour des jeux entre les deux. Effectivement, une différence existe entre jeu et simulation. Le jeu va apporter une interprétation plutôt fun de la réalité en étant moins exigent avec la réalité (vitesse de passage en courbe, réalisme des réactions de la voiture, dégâts, usure...). À l'inverse, la simulation peut parfois sembler presque plus dure que le réel au début, car elle demande une adaptation par rapport aux exigences de pilotage que nous offraient nos vieux jeux. Mais ici, on cherche à reproduire le réel le plus fidèlement possible, faire en sorte que la simulation soit le meilleur palliatif au réel.

Est-ce difficile de pratiquer le Simracing?

De part sa proximité avec le réel, le Simracing n'est pas difficile à pratiquer. Comme en vrai la difficulté arrive lorsque l'on commence à chercher la performance. Il faudra donc une pratique régulière comme n'importe quel sport si on cherche la performance. Mais on peut aussi le pratiquer comme un loisir sans chercher absolument la performance et prendre du plaisir.

Cependant, le Simracing se pratique dans un environnement informatique et principalement sur PC. De fait, même si l'aspect "plug'n'play" se développe on n'est jamais à l'abri de bugs et de dysfonctionnement ponctuel qui nécessiteront d'avoir un minimum de connaissance de l'environnement informatique. Mais pas d'inquiétude Simrace-In est là pour vous accompagner.

Où essayer un simulateur ?

Il existe de nombreux centres de simulation en France qui peuvent vous permettre de découvrir le Simracing. Vigilance toutefois car il n'est pas rare que le paramétrage ne soit pas optimal ce qui peut parfois gâcher l'expérience. Contactez-nous pour en discuter, il sera possible de trouver une solution en vous guidant jusqu'à nous ;)

Simulateur statique ou dynamique ?

Il y a 2 grandes familles de simulateurs. Les simulateurs statiques qui sont exempts de mouvements et se composent d'un simple châssis accueillant les périphériques de pilotage, le siège baquet et autres accessoires. Les installations dynamiques sont équipées de solutions qui mettent en mouvement tout ou partie du simulateur. L'objectif est de renforcer l'immersion en ressentant les mouvements de la voiture et du pilote (suspension, freinage, accélération, virages, inclinaison de la piste…).

En matière de simulateur dynamique, on peut trouver des systèmes simples qui ne font bouger que le siège (par exemple les seat-movers) ou des systèmes plus complexes (avec des vérins) qui mettent en mouvement la totalité de l’installation. En fonction du nombre de vérins ou de dispositifs de mouvements, le simulateur pourra donner plus ou moins de mouvements et donc de ressentis. Pour qualifier les simulateurs dynamiques en nombre de mouvements, on parlera de DOF (Degres Of Liberty pour Degrés de Liberté), de 1 à 6 soit un large choix possible.

Les installations sont-elles évolutives ?

On peut avoir l'envie ou le besoin de faire évoluer son installation dans le temps. Changer ou ajouter des périphériques (un frein à main, un afficheur, une boutton-box...), évoluer d'une installation statique à une installation dynamique ou encore changer d'écrans. Selon le choix initial du châssis, ce sera plus ou moins facile. On notera donc 2 grandes familles de châssis de simulateur. Les châssis en profilé aluminium dont l'assemblage et facile grâce au système d'équerre et à de la visserie. Et les autres châssis, souvent en tubes d'acier ou alu ronds, qui sont souvent des assemblages de sous-ensemble mécano-soudés.

Ces derniers sont les moins évolutifs car ils nécessitent de nouveaux accessoires (souvent en option chez les marques) et reste limité dans les évolutions, par exemple le passage au dynamique peut être plus complexe. Mais l'avantage de ces châssis est un design qui est souvent assez sympa. À l'inverse, les châssis en profilés sont mon esthétiques (quoi que...) mais l'évolutivité est sans fin. Tout est possible avec quelques équerres et un peu de barres de profilé alu. Ceci étant, on peut tout faire évoluer, il faudra cependant s'y prendre différemment en fonction de son installation.

Volant Direct-Drive ou pas ?

En matière de base de volant, une "nouvelle" technologie est en place, le « Direct-Drive ». Pour faire simple il n’y a plus de courroies ou d’engrenage entre le moteur à l'intérieur de la base de volant et le volant qu'on tient en main. Le volant est directement fixé sur la tête du moteur de la base pour optimiser la précision et la réactivité du volant. Autre point important, la fiabilité est largement augmentée car ce sont des moteurs résistants qui sont utilisés.

Comme pour les voitures on parle de couple (en Nm) pour parler de la puissance des volants. Ce n'est pas le seul critère important mais c'est une base. Au-delà de la force nominale du volant, un couple élevé apporte aussi une capacité forte du volant à transmettre rapidement ce couple et à le garder constant. Aujourd'hui ces couples vont d’environ 8 Nm à plus de 20 Nm. Pour un bon ressenti, un couple de 10 Nm est très bien. À noter que le choix de la base de volant peut être indépendant de la roue (du cerceau) qu'on va choisir.

Les pédaliers de Simracing

Comme on le dit souvent, c'est au niveau du frein que tout se joue en pilotage, c'est le point crucial. De fait, le pédalier est un des équipements les plus importants du simulateur, il doit pouvoir vous offrir le meilleur ressenti pour freiner le mieux possible et être performant. Aujourd’hui, la plupart des pédaliers sont équipés de capteurs de pression pour que la puissance du freinage soit liée à la puissance d’appui qu'on met sur la pédale. Au niveau du ressenti, il sera déterminé par des gommes que l'on va comprimer en appuyant sur le pédalier.

Les différents pédaliers à capteurs de pression du commerce arborent des designs variés ou des possibilités de réglages différents mais fonctionnent presque tous de la même manière. C'est cependant la capacité du capteur de pression et la qualité des gommes de compression utilisées qui feront la différence. On trouve 2 technologies, les pédaliers à capteur de pression électronique (Load-Cell) et les pédaliers hydrauliques.

Ecran(s) ou Réalité Virtuelle ?

Voilà la question qui anime fortement les simracers aujourd'hui. Faut-il passer aux casques de réalité virtuelle ? Pour faire simple et étant donné l'immersion proposée, ce serait dommage de ne pas franchir le pas. Cependant, il y a quelques données à prendre en compte. Il faut un casque performant pour avoir la meilleure expérience possible, oubliez donc les casques de première génération. Et il faut aussi le PC qui va avec car les casques sont extrêmement gourmands en ressources graphiques. Et dernier petit point : n'êtes-vous pas malade avec les casques VR ?

Une fois ces différents points validés, vous pouvez vous lancer sans oublier que porter un casque est fatiguant pour les yeux. Si vous faites de la course d'endurance oubliez. Par contre avec de l'habitude le porter plus d'une heure ou plusieurs heures avec des pauses est largement jouable. Et la meilleure combinaison est casque de réalité virtuelle et simulateur dynamique. Ça nécessite d'aborder des parties techniques pour combiner les deux systèmes (motion compensation) mais le Simracing prend une autre ampleur.

Faut-il avoir une bonne connaissance de l'informatique ?

Le Simracing ou simulation de sport automobile se déroule dans un environnement informatique (essentiellement PC). C'est donc plus simple pour les personnes ayant un peu de connaissance de l'environnement Windows : Langage informatique de base, gestion de dossiers et des arborescences, copier/coller des données, navigation internet, téléchargement et installation de programme.

Mais l'objectif de Simrace-In est d'accompagner tous ceux qui le désires vers le Simracing. Pour ce faire, on prévoit toujours dans nos installations du temps pour accompagner chaque utilisateur, et peu importe ses connaissances. C'est lors de l'étude du projet que nous aborderons ce point pour vous proposer l'accompagnement le plus adapté. On peut par exemple imaginer de faire l'installation en plusieurs étapes si nécessaire.

Quel est le niveau de complexité d'une installation de simracing ?

Une installation de Simracing c'est un PC, des périphériques informatiques, des logiciels et des pièces mécaniques. Contrairement au réel, l'aspect mécanique est peu important et c'est l'aspect informatique qui prend logiquement le plus de place. Même si les installations de Simrace-In sont livrés clé en main, l'informatique apportera toujours son lot de petites pannes (très souvent bénignes) que l'on abordera ensemble lors de l'installation pour les contrer au mieux.

Cependant la manipulation des titres de simulations et les logiciels dédiés au matériel demande un peu d'habitude, mais ils se prennent assez vite en main. C’est la partie réglage du matériel qui sera un peu plus pointu et nécessitera un peu d’expertise, mais pas de panique, Simrace-In est là !

Quel type de PC faut-il ?

Le choix du PC se fera essentiellement en fonction du type d'affichage voulu et des performances qu'on veut en tirer. Par exemple, si on veut jouer avec la meilleure qualité graphique possible sur un triple-écran, il faudra une carte graphique bien plus performante que si on veut afficher la simulation avec la qualité de base sur un simple écran de 22 pouces. À noter que les plus grosses configurations de PC seront nécessaires pour les casques de réalité virtuelle.

En cas d'achat d'un nouveau PC, il est souvent conseillé de ne pas hésiter à prendre des configurations performantes pour pouvoir suivre les évolutions futures en matière de technologie logicielle (les jeux) et matérielle (écrans et casques VR). Une bonne configuration de PC ne tient pas qu'à une carte graphique, mais aussi aux autres composants associés. (processeur, carte mère, ventilateurs...). On pourra vous accompagner avec nos partenaires dans ce choix.

Simracing sur console c'est possible ?

Il est tout à fait possible de faire du Simracing sur PC puisqu'il faut un volant, un pédalier et un jeu de simulation. La pratique sur PC ouvre cependant bien plus le champ des possibles avec un large choix de simulations, une communauté importante, mais surtout un écosystème matériel très important. Par exemple, l'utilisation de système de simulateur dynamique pour Console est peu existant et peu convaincant. Le matériel haut de gamme performant n'est pas développé sur les consoles. Bref, la console peut-être un point de départ, mais l'essentiel du Simracing se passe sur PC.

Je peux utiliser mon Mac ?

Hélas non, les Mac ne sont pas adaptés au jeu, il faut un PC ou pourquoi pas une console de jeu.

Quel est le budget moyen ?

Difficile de donner un chiffre comme ça vu le nombre d’équipements disponibles et les configurations possibles. En fonction des pratiques et des envies, on peut choisir des typologies de produits différents. Cependant, afin de donner un ordre d'idée, il faudra compter entre 7 et 8 000 € pour une base d’installation complète statique de bonne gamme. Concernant les installations dynamiques haut de gammes (et là aussi les solutions sont nombreuses), le budget de départ se situera à partir de 12 000 €. Ces fourchettes de prix s'entendent hors prestations d'installations.

Quel est le délai entre la commande et la réalisation ?

C'est souvent la disponibilité des produits qui dicte les délais de réalisation, notamment pendant ces périodes troubles. Cependant, nous avons toujours un peu de stock pour raccourcir les délais au mieux. En moyenne, le délai est d'environ 1 mois entre la commande et l'installation à domicile.

Combien de temps dure une installation à domicile ?

La durée d'installation varie forcément en fonction du simulateur à installer. Et il y a plusieurs phases dans une installation. L'assemblage du ou des châssis, l'équipement avec les différents périphériques de pilotage, le câblage, l'installation informatique, le paramétrage des composants, le réglage du ou des systèmes dynamiques. Et après tout ça, et avant la remise des clés, un temps d'accompagnement est mis en place pour vous accompagner à utiliser votre simulateur et découvrir le simracing. Notre objectif, c'est votre autonomie à notre départ.

Pour vous donner une idée, les installations les plus simples nécessiteront un à deux jours d'intervention et ça peut aller jusqu'à 6 jours pour les plus complexes.

Vous intervenez partout en France ?

Nous intervenons dans toute la France, ou du moins là où l'on parle Français ;). Les frais liés au déplacement seront facturés dans la prestation.

Quel suivi après la commande ?

Nous ne vous lâchons pas après l'installation. On sait que les premiers tours de roues peuvent réserver leurs lots de surprises et découvertes alors nous restons à votre disposition gratuitement durant les 6 mois qui suivent votre achat pour tous les petits dépannages (sans déplacement). Mais on reste bien entendu disponible après pour tous vos questionnements, vos souhaits d'évolutions et les dépannages ponctuels. Ce service sera facturé en fonction de la nature de l'intervention.

Que faire en cas de panne ?

En cas de panne, il suffit de nous contacter directement pour trouver une solution à votre problème. De nombreux moyen existe : mail, téléphone, whats'app... Nous pouvons prendre la main à distance sur votre PC pour trouver des solutions ou vous guider pour intervenir sur un dépannage de matériel. Suivant le type de panne une prise en charge auprès de nos fournisseurs pourra être mise en place. À noter que chaque produit est un produit neuf et donc soumis à des garanties contractuelles.

Simulateur statique ou dynamique, on a la solution !

Contactez-nous pour que l’on étudie ensemble votre projet.


Livré et installé où vous voulez dans le France entière. Garage, salon, salle de jeux, entreprise, garçonnière c’est comme vous voulez. Mais ce n’est pas tout, Simrace-In reste à vos cotés pour accompagner votre pratique, répondre aux questions que vous vous poserez dans votre pratique, dépanner les petits aléas inhérents à l’utilisation de matériel informatique… bref, on ne vous lâche pas !

Nous intervenons dans toute la France !